Ensemble, mobilisons nos énergies

Transition énergétique

Et si le territoire était l'avenir de l'énergie?

Face à des enjeux de transition énergétiques historiques, une plus grande territorialisation des questions énergétiques semble inévitable pour conduire harmonieusement des changements nécessaires.
Pourquoi ?

  • L'adhésion et le niveau de partage requis à tous les niveaux supposent plus d'échanges et donc de proximité
  • une plus grande transversalité entre l'ensemble des acteurs est nécessaire et s'opérerait plus facilement à l'échelon d'un territoire
  • la pertinence des solutions à déployer reposera nécessairement sur l'intégration fine des réalités locales pour la plupart des dimensions énergétiques : production décentralisée, stockage, efficacité énergétique, ville de demain...
  • l'enjeu de la transition énergétique suscite partout des idées, des initiatives, des expériences qu'il convient d'encourager et de relayer. L'indispensable dynamique d'innovation vient aujourd'hui des territoires.

Reste donc à penser aujourd'hui comment le territoire pourra jouer demain un rôle renforcé, au service des enjeux de transitions énergétiques.

L'exemple de Grenoble

L'exemple de Grenoble

L'expérience de Grenoble a su montrer le rôle positif que peuvent jouer les entreprises publiques locales dans la conduite des changements énergétiques à venir.
Les EPLs ont cette capacité unique de se situer à l'intersection des trois dimensions clés à la réussite de la transition :

  • L'énergie, parce que la complexité des questions en jeu suppose des compétences spécifiques qui ne sont pas faciles à developper et à préserver au sein des collectivités locales.
  • Le territoire, parce qu'il est l'échelon naturel de coordination, de partage et de gouvernance des questions opérationnelles, avec un nécessaire renforcement du rôle des collectivités territoriales.
  • L'économie mixte, parce que les solutions nécessaires se situent désormais au carrefour d'enjeux publics et de compétences privées, impliquant aussi bien les collectivités que les producteurs d'énergie, les citoyens que les entreprises, les bailleurs sociaux que les propriétaires occupants.