Ensemble, mobilisons nos énergies

Témoignage de François Brottes*

La question de la précarité énergétique s’inscrit au sein d’un enjeu global collectif essentiel d’économie d’énergie. Il s’agit bien en effet de faire baisser la facture énergétique globale de la France, ce qui concerne tout le monde, et pas seulement les ménages en situation de précarité.
Le ménages précaires pourraient cependant constituer jusqu’à 13% de la population, et l’énergie est un bien indispensable à tous. C’est pourquoi la précarité énergétique exige des pouvoirs publics une attention particulière, et qu’un certain nombre de mesures ont déjà été prises, en matière d’aides ou de prêts.
L’un des axes majeurs de la lutte contre la précarité énergétique réside en effet dans une meilleure isolation des bâtiments. Laquelle pose cependant la question de la motivation des propriétaires à réaliser des travaux souvent coûteux avec des retours sur investissement généralement très longs. Ce qui supposerait de pouvoir mettre en regard des financements également long terme, et milite pour la mise en oeuvre de solution de tiers–investissement, portées par un maitre d’ouvrage extérieur qui se rémunère sur l’économie d’énergie générée par le logement. Rien de simple au demeurant, d’autant que les économies réalisées dépendent aussi beaucoup du comportement des occupants…
Pour faciliter le recours de ceux qui en ont le plus besoin aux dispositifs existants, il est également important d'évoquer la mise en place d’un guichet unique de la performance énergétique, afin de mettre en commun toutes les énergies disponibles, au plus près des consommateurs, et d’accompagner chacun au mieux de ses besoins, pour profiter au mieux des investissements qui pourraient être faits. Car l’isolation des bâtiments doit aller de pair avec l’évolution des comportements concrets : lutte contre le gaspillage, changement des appareils domestiques, réduction de la consommation d’énergie liée au développement de l’usage d’Internet… Et ce malgré l’absence encore de compteurs individuels dans certains ensembles collectifs…

*Député de l'Isère, Président de la Commission des Affaires Economiques de l'Assemblée Nationale en tant que "grand témoin".

Francois Brottes est rédacteur et rapporteur de la proposition de loi instaurant une tarification progressive de l'énergie, dite « loi Brottes », adoptée le 11 mars 2013, visant à encourager la sobriété énergétique et comprenant une tarification progressive de l'énergie.

En savoir plus